Quatrième de couverture

Les quelque pages de ce site (six pour le moment), ont été écrites pour remercier les éditeurs qui ont pris le risque financier de m’éditer, les chercheurs qui ont donné de leur temps pour rédiger les préfaces et quatrièmes de couverture de mes publications, ainsi que des articles dans les revues spécialisées. Un grand merci à eux.

J’ai pensé qu’il n’était pas inutile de me présenter (page Chabatz d’Entrar) non pas par narcissisme  — il n’y a vraiment pas matière à être narcissique  — mais parce que je pense que le lecteur est en droit de savoir qui est l’auteur des bouquins qu’il lit, puisqu’il les a achetés. Je me suis donc présenté, le plus honnêtement possible, en montrant mes coups de cœur (nombreux), mes coups de gueule (moins nombreux mais plus durs, voire virulents ayant une sainte horreur des tricheurs, des magouilleurs, des malveillants qui vous font bonne figure), en insistant sur le sujet qui me tient le plus à cœur, les Arts Martiaux. Et c’est très certainement à cause d’eux ou grâce à eux que je suis si intransigeant sur l’honnêteté car ils resteront, encore pour longtemps, l’une des meilleures écoles d’apprentissage de la vie. Et l’on n’a pas le droit de tricher avec les enfants. Cette haine de l’injustice est devenue chez moi très forte, alors que mes apprentissages, mes sujets d’études et de prédilection me portaient tous vers la pratique de la tolérance… ça fait partie de mes supposés paradoxes (puisque pour moi, ils sont logiques), je vis avec. Je les assume.

La présentation est, selon moi, nécessaire mais, bien évidemment, rien n’empêche le lecteur, qui est venu pour se documenter sur mes publications, de la zapper et d’aller directement à la page de résumé de mes bouquins qui l’intéresse.

Merci d’avoir pris le temps de me lire,

Masgnaud